Le 21 février 2009, nous avons suivi un stage avec Pépito Matéo. Voici la galerie de portraits et les commentaires de quelques uns des particpants… 

alt

Anne-Marie et Christine
Nous nous sommes retrouvés, nous les 13 participants (conteurs de longue date ou débutants ) au stage animé par Pépito Matéo dans nos locaux habituels .
Il faisait froid : pas de chauffage ! Heureusement un petit café nous a réchauffés…et puis surtout, nous étions motivés et heureux d’être là, prêts à profiter au maximum de la présence de Pépito et de son enseignement…
Tout au long de la journée, nous avons fait beaucoup d’exercices pratiques associant voix, gestuelle, déplacements dans l’espace, mémoire…
Chacun notre tour nous avons conté ce que nous avions choisi : contes variés à partir desquels Pépito a pu nous faire réfléchir tant sur le fond, le sens, la symbolique, les enjeux, que sur la forme, les dialogues, les manières de commencer et terminer un conte…
Les commentaires ont enrichi le groupe et devraient permettre à chacun de progresser dans sa pratique du conte à son rythme…
Anne
Quel plaisir de travailler avec Pépito ! Ses remarques sont enrichissantes et tellement courtoises. Un vrai gentleman !
Alain
Des racontées de 10mn maxi par les stagiaires et intervention, propositions, explications de Pepito… et c’est là que je me suis aperçu de l’importance du stage…
Rémy
J’ai apprécié la simplicité de la relation avec Pépito et au sein du groupe.
Thierry
Un stage mené tambour battant par un Pépito aux yeux pétillant de malice.
Eloïse
J’ai apprécié… les remarques de Pépito au sujet des contes dits par les uns et les autres ; les remarques à chacun profitent à tous si on reste en contact avec son propre travail.
Monique
Une journée passe trop vite avec Pépito !
Marylise
Pour le premier stage conte auquel je participe, j’ai apprécié la simplicité de Pépito et la bonne humeur générale.
Cecilia
Je retiens les exercices sur les regards, la mise en espace… Je souhaite les avoir en tête pour chaque nouveau conte que je travaillerai. Merci Pépito !

Anne
Quel plaisir de travailler avec Pépito! C’est la troisième fois que j’ai cette chance et comme à chaque fois, il me redonne confiance en moi et surtout envie de travailler en profondeur. Ses remarques sont enrichissantes et tellement courtoises. Un vrai gentleman!

Alain
J’y vais, j’y vais pas…aller à un stage un samedi alors que je pouvais récupérer de ma semaine de travail harassante (je rappelle que je suis fonctionnaire)… bon j’y vais… d’autant plus que l’asso participe au coût… hé ben, j’r’grette pas !!! Même le tour de table du matin était sympa… surtout l’intervention de Pépito (je l’appelle par son prénom… c’est dingue les libertés que je m’octroie !), disant qu’il n’avait pas fait d’étude, qu’il ne désirait qu’une chose…VOYAGER… qu’il était rentré dans une salle de Théâtre pendant une répétition… les acteurs cherchaient quelqu’un pour jouer un mort… il s’est porté volontaire… et a trouvé sa vocation… non pas voyager mais faire voyager les spectateurs… le hasard fait bien les vocations !
Les échauffements… sympas également surtout quand on guidait, d’une main, notre partenaire marchant aveuglement dans la salle (pour certaines c’était « courant dans la salle », je ne citerai pas de prénoms). J’ai adoré le jeu consistant à imaginer avec ses mains un objet ou animal et le transmettre, avec un bruit à un autre stagiaire qui devait le recevoir puis le transformer en un autre objet ou animal…. et ainsi de suite.
Après-midi racontées de 10 mn maxi par les stagiaires et intervention, propositions, explications de Pepito… et c’est là que je me suis aperçu de l’importance du stage… mon histoire demandait, entre autres, de la matière supplémentaire… chapeau Pepito… encore merci à toi et à l’asso pour ce samedi hors du commun !!! 

Rémy
Lors de cette journée, nous avons commencé par quelques exercices pour mettre le corps en mouvement tout en abordant la notion de confiance, en soi et dans les autres, nécessaire pour aller conter. Nous avons aussi jouer en associant les sons aux gestes. C’est seulement après que la parole contée est venue. Je pense que nous devons garder cette progression en mémoire pour les fois où nous allons conter en nous disant que, quand arrive le moment de la parole partagée avec le public, nous avons déjà commencé à conter. J’ai apprécié la simplicité de la relation avec Pépito et au sein du groupe.
 
Thierry
Un stage mené tambour battant par un Pépito aux yeux pétillant de malice.

Eloïse
J’ai apprécié le travail sur un temps long qui nous permet d’échanger tranquillement ; les exercices d’improvisation, cela permet de dérouiller notre cerveau droit et de détendre l’atmosphère ; les remarques de Pépito au sujet des contes dits par les uns et les autres ;  les remarques à chacun profitent à tous si on reste en contact avec son propre travail.
Il y a eu des contes dits qui ont eu peu de commentaires de Pépito cela m’a paru juste, parce que l’expérience faisant, les conteuses sont au top, cela n’empêche nullement de vouloir encore et encore apprendre.
En ce qui me concerne j’avais une demande par apport au conte dit, j’ai eu une réponse aidante, plus des indications de travail.
Merci Pépito ! Merci à Il était une fois de nous permettre de travailler avec un intervenant de cette qualité.
Et puis, en plus le temps des repas était sympa et délicieux au palais.

Monique
Une journée passe trop vite avec Pépito ! Quel plaisir de jouer avec les mots, de les faire rebondir de l’un à l’autre comme une balle.
Je retiens le travail sur les silences, les regards, les remarques judicieuses sur chaque conteur et sa façon de conter. Tout cela va nous nourrir longtemps, peut être jusqu’au prochain stage avec ce magicien de l’imaginaire ? 

Marylise
Pour le premier stage conte auquel je participe, j’ai apprécié la simplicité de Pépito et la bonne humeur générale.

Cecilia
Je retiens les exercices sur les regards, la mise en espace… Je souhaite les avoir en tête pour chaque nouveau conte que je travaillerai. J’ai également trouvé que Pépito a un diagnostic très juste, qu’il propose toujours de façon positive. Merci Pépito !